Isla­mo­pho­bie, com­ment les élites fran­çaises fabriquent le pro­blème musulman

Print Friendly, PDF & Email

41P9uPDx2YLAbdel­lali Haj­jat – Mar­wan Moham­med (H/M) : Isla­mo­pho­bie, com­ment les élites fran­çaises fabriquent le pro­blème musul­man. éd. La Décou­verte 2013 puis Post­face 2016.

[« Il est en effet plus facile de trou­ver par l’analyse le contenu, le noyau ter­restre des concep­tions nua­geuses des reli­gions que de faire voir par voie inverse com­ment les condi­tions réelles de la vie revêtent peu à peu une forme éthé­rée. C’est là la seule méthode maté­ria­liste, par consé­quent scien­ti­fique. » (Marx, Le Capi­tal, t.2, p.59)] C’est moi qui ajoute en exergue cette cita­tion.

  • Isla­mo­pho­bie et racisme anti­arabe le pro­blème de la dis­tinc­tion entre les deux

Tout le livre de H/M est favo­rable à la dis­tinc­tion, l’islamophobie est pour eux un nou­veau racisme. Contre l’argument consis­tant à dire « l’islamophobie n’est qu’un nou­vel ava­tar du racisme anti­arabe », leur prin­ci­pal argu­ment : « Or tous les Arabes ne sont pas musul­mans et tous les musul­mans ne sont pas arabes » (19). C’est par­fai­te­ment exact, mais tout le monde s’en fout : en France, musul­man c’est arabe, en Grande-Bretagne musul­man c’est « pakis » et vice-versa : arabe c’est musul­man. Cet argu­ment pour­rait à la limite être valable à condi­tion d’expliquer la muta­tion for­melle du racisme et pour­quoi il change de dési­gna­tion du groupe. (la suite page 2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>